Daniel Wellington : la success story grâce aux réseaux sociaux

Fondé en 2011 par Filip Tysander, les montres Wellington sont devenues en quelques temps seulement une figure de référence. Elles portent l’élégance tout en gardant un style minimaliste.

Le succès de l’entreprise suisse se justifie principalement par la qualité de ses produits et aussi grâce à la personnalisation via leur système de bracelets interchangeables. Dernièrement, on voit cette montre partout sur les réseaux sociaux. (https://www.danielwellington.com/fr/)

Les réseaux sociaux : une stratégie gagnante pour Daniel Wellington
Cette montre n’a pas connu le succès escompté si l’on en juge les médias traditionnels. En 2015 par exemple, on ne l’a vu qu’une ou deux fois à la télé (notamment BFM). Auparavant, leur marketing ne s’adressait qu’aux blogs indépendants et aux micro-sites spécialisés. La voie traditionnelle est complètement délaissée.

En revanche, son succès actuel s’explique par sa forte présence au niveau des réseaux sociaux. Si la marque ne faisait aucuns spots télévisés ni de campagnes publicitaires, elle base sa force au niveau de la diversification de ses followers.

Ces followers sont nombreux :

  • 431 000 sur Facebook
  • 24 000 sur twitter
  • 2 millions d’abonnés sur Instagram

Cet marque a pris un avantage énorme comparée aux montres Tissot ou Rolex.

Sur Instagram, les fans de la marque (beaucoup de bloggueuses de mode) n’hésitent pas à partager leurs photos avec les différents modèles de montres aux poignets. De son côté, Daniel Wellington n’a plus qu’à en choisir un pour ensuite le créditer avec le hashtag 3DWPickotheDay.

Il s’agit là d’une promotion simple, économique mais très efficace.
Pour animer ses fans, la marque n’hésite pas à proposer des jeux concours à la clé de quoi les fans pouvaient gagner des montres et le privilège de voir leurs photos publiées.

Selon Jose de Cabo qui est le cofondateur de l’entreprise internationale de conseil en marketing Olapic :

« On est à une époque où on partage sans cesse du contenu sur nos smartphones, que ce soit sur les réseaux sociaux ou via une application de chat comme WhatsApp »

Daniel Wellington : une montre suédoise qui a de la classe

L’homme d’affaire suédois, Filip Tysander s’est construit une forteresse derrière une stratégie digitale en béton. En effet, on ne peut plus passer par les réseaux sociaux sans voir les montres Daniel Wellington.

Leur style ? Un large cadran et leur bracelet tissé est facilement repérable.
Il y a à peine quelques mois, cette montre était inconnue. En quelques temps seulement, cette marque a su séduire un énorme public et possède actuellement une grande notoriété dans le milieu. Le siège de la marque se trouve aux Etats Unis.

C’est lors de son voyage en Australie que Filip a remarqué un nouveau type de bracelet. A cette époque, on s’habituait du fameux cuir noir, qui est cette fois-ci remplacé par un bracelet en nylon tissé pour retenir sa Rolex. C’est ainsi que lui vient l’idée de créer une gamme de montre avec un style épurée et une élégance particulière.

La montre Daniel Wellington est une montre digne des plus grands horlogers

Le design de la montre est inspiré par la simplicité et l’esthétique distinguées ; c’est la caractéristique scandinave qui vient apporter sa touche pour la montre. Si dans un premier temps, seul les hommes pouvait bénéficier d’un tel « bijou artistique », il a juste fallu quelques temps pour que la version féminine apparaisse.

Son boîtier est plus petit avec un bracelet moins large et de nouveaux coloris plus attrayants. Ce qui avantage cette marque est en fait son accessibilité

Entre 99 à 279 euros, qu’est ce que vous attendez pour vous offrir une montre Wellington ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *