La légende de l’émeraude

Etymologiquement, le mot « émeraude » vient du latin « smaragdus », qui dérive du mot perse « zamarat ». Appelé également « cœur de pierre », on le distingue de l’émeraude dit occidentale. Il est de couleur vert jaune à vert bleuté, tandis que l’autre émeraude se rapproche de la couleur du saphir ou du rubis. Le cœur de pierre a déjà été utilisé au second millénaire avant JC comme monnaie d’échange, et depuis, il ne cesse de séduire.

Présentation de la pierre

L’émeraude passe du vert au jaune ou du vert au bleu, suivant l’angle de vision. Cette teinte est due à la présence de chrome dans cette pierre précieuse. Elle est constituée de silicate d’aluminium, de béryllium, de chrome, de fer et de vanadium. Sa dureté peut atteindre le 8 sur l’échelle de Mohs. Son système cristallin hexagonal lui confère un certain charme pour les connaisseurs.

L’émeraude a été mentionnée dans de nombreux œuvres littéraires, comme celle d’Hérodote dans l’antiquité. Elle a servi de monnaies d’échanges et de décorations.

Mais c’est la légende du Saint Grall qui l’a le plus marqué dans l’histoire. Depuis la nuit des temps, les chercheurs ont cherché cette table d’émeraude qui contient des formules allégoriques et obscures. La fameuse correspondance entre le macrocosme et le microcosme serait inscrite sur cette table.

Aujourd’hui encore, cette pierre continue de fasciner. Elle a inspiré des auteurs pour écrire des scripts de films d’aventures. Une bague de fiançailles en émeraude sera magnifique, accompagnée d’un collier et/ou d’un bracelet.

Elle trouve également sa place dans les plus grands musées du monde, notamment à New York, à Vienne, à Londres, à Mouscou. Seules les plus belles de plusieurs milliers de carats y sont exposées. Elles subliment aussi les châteaux et les palais, comme le trésor impérial d’Iran à Téhéran et le palais de Topkapi à Istanbul.

Significations de l’émeraude

D’une manière générale, l’émeraude est la pierre de l’amour, de la fidélité, de la patience, de la loyauté. Mais ces valeurs varient suivant l’époque et la localisation. Au moyen âge, on lui prêtait des vertus aphrodisiaques et protectrices contre les créatures démoniaques.

Elle aiderait à la grossesse et à l’accouchement, une conviction partagée par la civilisation amérindienne.

Dans le bassin méditerranéen, les égyptiens croyaient que l’émeraude était une pierre de la connaissance secrète.

Quels sont les objets acceptés par les acheteurs et les enseignes d’or ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *