Featured Posts

Pourquoi investir dans les diamants?
View Post
Quelques moyens pour détecter des faux diamants
View Post
To top
15 Juin

Plantation, entretien et taille du Rhododendron

Le rhododendron est un arbuste à fleurs et pour les jardiniers, il est impossible de ne pas succomber aux charmes de cette plantation. Repéré pour la première fois dans les régions froides, le rhododendron est aussi présent dans les régions tropicales. La plante est aussi visible dans les forêts d’Asie, d’Amérique du Nord et d’Europe. Cette plante se caractérise par son feuillage très décoratif et persistant à la fois. Elle peut fournir de belles couleurs à votre jardin tout au long de l’année. Contrairement à certaines plantations, elle a pour particularité de se présenter sous différentes formes, couleurs et tailles.

Bien planter un rhododendron

Pour la plantation de cet arbuste, il faut utiliser un sol acide avec un ph de 4.5 à 5.5. Le sol devra aussi être bien drainé, humifère et surtout riche en terreau de feuilles. Pour s’épanouir, cette plante doit être exposée à mi-ombre. Toutefois, elle n’a pas peur sur grand soleil, par contre, elle déteste le fait d’être trop ombrée.

Pour planter le rhododendron, vous pouvez opter pour le semis en pot sous châssis froid. Il est possible d’en faire dès que les graines arrivent à maturité. Il faut juste préciser que cette plantation s’hybride très facilement. Il peut donc arriver qu’un semis ne soit pas fidèle à son original. Si vous prévoyez de planter le rhododendron au mois d’octobre, il vous suffit de faire du marcottage par couchage. Si vous prévoyez une plantation au mois d’août, il faudra réaliser des boutures semi-ligneuses ou faire des greffes. Si vous souhaitez par contre cultiver la plante en février, il faudra opter pour le greffage.

Pour les jardiniers voulant cultiver cette plante dans une région chaude, il faudra le faire au mois d’octobre. Ainsi, elle pourrait amplement jouir des pluies du printemps et des pluies de l’automne.
Pour les autres zones de cultures, il faudra les mettre en terre au mois d’avril et mai. À ce moment-là, il faudra planter les pieds du rhododendron à 60 cm de distance les uns des autres.

Guide pour entretenir un rhododendron

Si vous avez une culture de rhododendron, vous devez réserver du temps pour bien l’entretenir. Comme toutes les plantes, il faut penser à les tailler. La taille doit être réalisée lorsque l’été pointe son nez. Cette étape est obligatoire surtout, si vous souhaitez supprimer des branches inesthétiques de la plante.

Pour que le rhododendron puisse fleurir et s’épanouir, il a besoin d’être arrosé, surtout durant l’été, lorsqu’il fait extrêmement sec. Il faudra aussi pailler les pieds de la plante. Malgré tout, il faut éviter de trop l’arroser pour éviter qu’après une année, les boutons floraux se transforment en boutons de feuilles. Pendant l’arrosage de plante, il faut aussi penser à enlever les fleurs qui se sont déjà fanées.

Quel rhododendron planter dans un pot, en bac ?

Selon les règles de plantation de rhododendron, uniquement les rhododendrons hybrides Indica peuvent être cultivés dans un pot. Pour ceux qui préfèrent les plantations en bac, il faudra s’orienter vers les rhododendrons nains ou encore vers rhododendrons Vireya. Ces derniers peuvent aussi être cultivés sous une véranda ou sous serre. Il faut par contre éviter de planter les rhododendrons à grandes fleurs dans un pot. Ils ne survivront pas. Pour planter cette espèce de fleurs, comme engrais, il faudra utiliser un mélange de poudre de corne broyée ou de la poudre de sang qui a été séché avec de la terre de bruyère. Lorsqu’arrive la saison printanière, il est recommandé de mettre un peu d’engrais au pied de la plante. Ainsi, elle fleurira un peu plus. Par contre, il n’est pas utile de rajouter du fertilisant.

Quelles variétés de rhododendrons faut-il planter ?

Il existe plusieurs variétés de rhododendrons. Plus précisément, il en existe 1000 en tout. Pour une première expérience, voici donc les variétés à privilégier. Découvrez également notre sur les mobiliers en rotin qui sont à la mode en ce moment.

Les rhododendrons hybrides

Cette espèce se compte par centaines. Un rhododendron hybride résulte souvent de croisements entre plusieurs espèces. Pour un jardinier novice, il est donc possible de cultiver du rhododendron caucasicum. Cette plante peut faire 1 mètre à 1 mètre 50 de hauteur. Elle se caractérise par ses fleurs en couronne. Les fleurs peuvent être blanches, jaunes, ou légèrement roses. Le Rhododendron ponticum est aussi une version hybride du rhododendron. Très présente dans le nord-ouest de l’Europe, elle a des feuilles simples, de couleurs violets. A lire aussi cet article sur les idées de décoration pour l’automne.

 

Les rhododendrons nains

Ces espèces sont issues des hybrides. La seule différence c’est que leurs hauteurs ne dépassent pas un mètre. Le rhododendron impeditum qui fait moins de cm est par exemple une version naine. Il se caractérise par ses petites fleurs bleu pourpré qui ressemblent à un entonnoir. Il existe aussi des rhododendrons nains qui ont été produits par le rhododendron yakushimanum. Ces plantes donnent de grandes fleurs qui ont des feuilles brun-vert ou argentées. Les rhododendrons BLUE DIAMOND font aussi parties des rhododendrons nains, et il en est de même pour les sublimes rhododendrons Elisabeth.

Julie
No Comments

Leave a reply